Painter of Irises

Iris versicolore

(The english text follows)

L’été dernier, j’ai pagayé sur une distance d’environ 250 km sur le dos de la magnifique et lointaine rivière Nahanni à la recherche d’inspiration parmi les interminables canyons et les montagnes abruptes.  À l’opposé, cette année, je viens de passer deux semaines complètes à peindre à l’intérieur d’un espace de moins de 25 mètres dans un racoin de ma propriété.  Je suis particulièrement inspiré par la merveilleuse Iris versicolore qui pousse naturellement dans ce lieu dû à la nature de sol.  J’ai déjà entendu dire qu’il existe un univers complet dans un seul grain de sable.  Et bien, c’est avec plaisir que je découvre des points de vue à l’infini dans ce jardin sauvage.

Ce jardin sauvage doit son existence à certaines caractéristique du terrain à un endroit précis sur ma propriété.  Le terrain est plus bas et le drainage est manifestement mauvais.   Donc au printemps, l’eau s’accumule et forme une petite mare d’eau peu profonde, mais il y a suffisamment d’eau pour qu’un couple de canard s’y installe et trouve un refuge chaque année.  L’eau se retire finalement, mais le sol reste humide presque tout l’été, à moins d’avoir une saison particulièrement sèche.  C’est toutefois un endroit qui reste difficile à tondre.  Il existe de nombreuses dépressions et irrégularité, et plonge constamment le tracteur de pelouse d’un côté et puis de l’autre, et souvent les lames se butent à des touffes de pelouses.  De plus, le gazon mouillé forme des masses collantes à l’intérieur du pont du tracteur et freine les lames.  Donc, tout compte fait, j’ai arrêté de tondre cette section de mon terrain.  D’ailleurs, j’avais remarqué qu’il y avait de belles fleurs sauvages qui poussaient à la limite de ma propriété.  Et pourquoi pas en redonné un peu à la nature?  Maintenant, toute une variété de fleurs sauvages s’est installée, et parmi elles, ma préférée, la superbe et distinguée Iris versicolore.  Et cette année, en appréciation de ce cadeau de la nature (ou par pure paresse de ma part!) j’ai étendu la zone en question dans l’espoir que les Iris continuent de réclamer ce petit jardin sauvage.  Toutefois, je crois bien qu’éventuellement, elles vont être limitées par les endroits plus secs.

Au moment d’écrire ces mots, la plupart des pétales sont maintenant fanés, laissant place à un gros fruit fibreux vert lime, prêt à assumer une autre saison pleine d’inspiration.

Les peintures d’Iris versicolore sont maintenant à la Gallery 78.

——–

Last summer, I spent two weeks paddling 250 km on the back of the remote and magnificent Nahanni river, looking for inspiration between endless canyons and mountains.  In contrast, this summer, I have spent two weeks painting in one specific spot, within a 25 meters radius in my very own backyard.  I was inspired by the wonderful wild blue flower named Iris versicolor that grows there because of the nature of the terrain.  I’ve hear it before, there is a whole universe in one grain of sand.  Well, I am finding endless vistas in my little patch of wild garden.

This wild garden of mine owes its existence because of a low spot on my property.  The drainage is very poor in that area so water always pools in that specific spot in the spring.  Ducks even find refuge in what could be called a temporary spring puddle. By early summer, the water recedes, but the ground stays damp almost all summer long, unless we have very dry weather.  It is quite inconvenient to cut the lawn around that area.  The soft soil is full of small depressions and causes the lawn tractor to dip sideways and often the blades get caught on chunks of turf.  The wet grass often forms sticky masses in the deck of the lawn mower.  So, I stopped mowing the area altogether and left it « au naturel ».  Besides, I had noticed wild flowers growing on the very edge of the property line.  Why not give a little something back to the wilderness?  Now, beautiful wild meadow flowers grow there profusely, and among them my favorite, the proud and distinguished, Iris versicolor.  This year, out of appreciation for this gift from nature (or maybe it’s just laziness in my part!) I extended the uncut section even more, and I hope the irises continue to reclaim it as their own.  They will probably do so until they hit dryer ground.

Painting and sitting hours at a time in the middle of my wild garden without moving much gives me the pleasure of observing nature’s simple little events.  New buds unfold their delicate petal, with surprising speed, while others are slowing withering away during the span of the day.  Hummingbirds suddenly flies in just to sample the flower’s nectar with it’s delicate beak, only to disappear seconds later.  And from time to time, butterflies joyfully joins in the summer celebration.

As I’m writing this, most of the Irises blue flower heads are now withered, giving way to a light green fibrous fruit, ready to assume next year inspiration.

In the meantime, the Irises paintings are at Gallery 78, in Fredericton

Painter of Irises
Iris versicolore

6 réflexions sur “Iris versicolore

    1. Yes, your right it’s your favorite – I remember. Well, the paintings are at Gallery 78 at the moment, but they are not on the website yet. You can always give them a call…

  1. Bonjour, je trouve votre blog très intéressant. Je suis toujours impressionnée par les peintres qui peignent en extérieur. J’avoue avoir essayé, mais ma concentration se trouve toujours interrompue par un millier de petites choses comme les insectes, les puits de lumière ou bien le vent. En tout cas, bravo, ce que vous faites est magnifique. Merci également pour votre visite sur mon blog.

    1. Bonjour Julie, Merci pour ton commentaire. J’aime également ton approche à la peinture, et surtout ton choix de sujet. Je suis tellement habituer à peindre la nature et la forêt, que je suis toujours fasciné lorsqu’une artiste préfère des sujets urbain. Certainement, travailler à l’extérieur demande beaucoup de concentration, mais parfois les distractions, qui peuvent parfois intervenir, finissent par ajouter à la toile et lui donner davantage de vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s